Versão em português 中文版本 日本語版
Polish version La version française Versione italiana
Русская версия English version Deutsch Version

En mémoire des héros-tankistes de la 22-ème division blindée

Le tank T-44 est établi en 2003 à Kobryn en mémoire des exploits héroïques des tankistes de la 22-ème division blindée participant dans les premiers combats de la Grande Guerre Nationale. Les descendants reconnaissants le 20 juillet 2004 érigent le monument.

La 22-ème division blindée était formée en mars 1941 dans la région militaire Occidentale Spéciale sur la base de la 29-ème équipe blindée. La division faisait partie du 14-ème corps mécanisé et était disloquée dans la ville de Brest, dans deux kilomètres de la frontière. Vers le début de la Grande Guerre Nationale à la division il y avait 235 tanks, 34 instruments et 8 mille 800 personnes du personnel. La division était complétée par les tanks faciles T-26. L'équipage du tank comprenait 3 personnes. Le tank T-26 était le tank facile avec protivopoul'noj par la réservation, avait sur l'armement le canon de 45 millimètres et la mitrailleuse du calibre de 7,62 millimètres. La capacité du moteur faisait 66 chevaux-vapeur que permettait au tank de prendre de la vitesse jusqu'à 30 kilomètres par heure. Le tank avait le stock de la marche selon la chaussée jusqu'à 225 kilomètres.

Aux premières heures de la guerre les troupes hitlériennes ont porté ajusté de vigueur ognevoj l'incursion selon les sièges de la technique et l'armement de la division. À la suite du bombardement d'artillerie la division a perdu la grande partie des tanks, l'artillerie et les autos. L'incursion supprimait les parcs d'artillerie avec les munitions et les stocks du carburant.

Vers 12 heures de l'après-midi le 22 juin 1941 la 22-ème division blindée est sortie à la région de la concentration. Dans la deuxième moitié du jour le 22 juin 1941 la division sous le commandement du major général Pouganova de S. de P. a engagé le combat contre la 3-ème division blindée allemande.

Sous Jabinkoj la division a engagé le combat de nouveau contre les tanks allemands, mais sous la menace de l'entourage était obligée de s'écarter à Kobryn. Pendant le mouvement chez Kobryn la division était attaquée par l'aviation allemande et, sans avoir la protection aérienne, a subi de grandes pertes.

En participant au combat de rencontre avec les hitlériens frayés un chemin à la région de l'aérodrome du 123-ème groupe aérien de chasse dans la ville de Kobryn, le 24 juin 1941 a péri dans le tank T-26 le commandant de la division le major général Pouganov Victor Pavlovitch. Le commandement était accepté par la division par le colonel Kononov I.V.

Sous les coups des forces supérieures des hitlériens la 22-ème division blindée était obligée de reculer et en région de Sloutska pendant trois jours du 25 au 28 juin 1941 conduisait les combats défensifs avec la 3-ème division blindée allemande. Vers l'issue le 28 juin 1941 la division a perdu dans les combats et des attaques aériennes de l'adversaire tous les tanks et l'artillerie. Dans elle il y avait 450 personnes et 45 autos.

Le personnel de la 22-ème division blindée a montré dans le combat les exemples de l'intrépidité et le courage et, même ayant perdu dans les combats tout le matériel de combat, n'a pas quitté l'arme de combat.

Le monument à Kobryn est un symbole du courage, l'héroïsme et le devoir sacré du soldat - le défenseur de la Patrie.

En mémoire des héros-tankistes de la 22-ème division blindée//Vozdvignoutye sur le piédestal : sur les monuments de la gloire de combat sur le territoire de la République de Biélorussie / sost. : I.N.hVmione, S.M.Gajdouk, V.Ya.Gerasimov. – Minsk : Knigozbor, 2009. – S 48-49. La 22-ème division blindée aux premiers jours de la guerre luttait héroïquement sous Kobrynom.

Les documents populaires


Les commentaires