Versão em português 中文版本 日本語版
Polish version La version française Versione italiana
Русская версия English version Deutsch Version

Les articles sur Kobryn : la Grande Guerre Nationale

Témoignent les photos    

À la veille de l'anniversaire suivant du début de la Grande Guerre Nationale je signale à l'attention des lecteurs les photos uniques consacrées aux premiers jours de la guerre dans notre ville.

Nous rappellerons qu'à cette période la plupart des troupes soviétiques se trouvait près de la frontière et était supprimé bientôt. L'aviation fasciste a détruit aussi les stocks avec le carburant et les munitions dans l'arrière plus proche, y compris à Kobryn. La 22-ème division blindée sous le commandement du major général Victor Pouganova, qui était disloquée du côté de Brest, le 22 juin 1941 conduisait les combats défensifs sur la frontière du Boug Occidental au sud de Brest, après quoi au nombre de la division il restait seulement près de 100 tanks.

À la demande de direction du front Occidental sur le départ sur la frontière de Kobryn et la préparation echelonirovannoj les défenses le 23 juin la division de la région de Jabinki a entrepris la contre-attaque, pendant lequel a détruit la motocolonne des troupes allemandes et a reculé à l'écart de notre ville. Environ 10 heures du matin de la division en commun avec les parties du 28-ème corps d'armée on réussit à retenir les fascistes sur la frontière non préparée de Tevli — Andronovo — Patriki. Les Allemands, ayant rencontré la résistance opiniâtre, ont accepté la frontière donnée pour oukreprajon. À Kobryn on serrait la masse de l'aviation, une puissante préparation d'artillerie précédait l'arrivée.

À 16 heures de l'après-midi au cours des combats acharnés l'adversaire s'est frayé un chemin vers le nord de Kobryn, ses tanks ont commencé à sortir sur la chaussée De Varsovie. La 22-ème division blindée a subi de grandes pertes, chez d. Des fêtes dans le tank a péri le commandant de la division V.P.Pouganov.

Environ à 17 heures les fascistes étaient retenus près de la rivière de Moukhavets par les subdivisions avancées ici à la veille de la 205-ème division motorisée, s'est écartée ici la 22-ème division blindée. Vers le soir l'adversaire a resserré vers la rivière de Moukhavets les divisions blindées 24-ème motorizirovannogo les corps, qui à un puissant soutien de l'aviation attaquaient encore une fois nos parties.

Au cours du combat, quand s'achevaient les munitions, les tanks soviétiques éperonnaient les ennemis. Est entré ainsi l'équipage du tank BT-7, que Victor Skvortsov commandait. Et un autre équipage (son commandant était le komsomol Ljutikov) n'a pas quitté la voiture embrassée par le feu. Les héros ont eu le temps de pousser le tank fasciste, par le feu de mitrailleuse la dizaine des tireurs a supprimé, et ont péri. Exténué par les combats de longue durée, à la pénurie des munitions, les moyens zénithaux, l'artillerie et même les mines antichars, les troupes de la 4-ème armée n'ont pas subi l'impulsion. Les tanks fascistes se sont frayés un chemin en direction du Bouleau et partiellement des Barrages ont tourné sur Proujany.

Comme l'historien Alexeï Martynov écrivait dans les articles, après l'étude de la ville les fascistes ont serré là-bas les tanks poussés soviétiques et ne permettaient pas d'enterrer les tankistes...

Sur les photos présentées nous voyons les tanks soviétiques, les automobiles et les tracteurs. Les fascistes se promènent en maître de maison selon les rues familières, en posant au fond de la technique poussée et laissée soviétique, les symboles détruits soviétiques. Déjà dans les premiers jours brûle le temple juif. Il y avait en avant une péniblement longue période de l'occupation fasciste...

Iury Borisjuk

Borisjuk J.Svidetel'stvoujut les photos : [les photos uniques consacrées aux premiers jours de la guerre à Kobryn] / J.Borisjuk//par Kobrynsk_ Vesn_k. – 2012. – 20 tchervenya. – S 3.

Les commentaires