Versão em português 中文版本 日本語版
Polish version La version française Versione italiana
Русская версия English version Deutsch Version

La raïon de Kobryn

Le règne animal

LE MARTIN - PÊCHEUR ORDINAIRE ALCEDO ATTHIS (LINNAEUS, 1758) ZVYTCHAJNY 3IМАРОДАК

La description brève. Un peu plus grandement moineau, avec un relativement grand puissant bec et la queue courte. La longueur le corps de 16—18 cm, l'envergure des ailes de 24—29 cm, la masse de 27—38 haut de l'oiseau est vif-est brillant-bleu clair (au soleil avec le reflux verdâtre), les côtés de la tête et le dessous du corps rjavo-roux, la gorge okhristo-blanc. Le bec sombre (chez les femelles podkljuv'e rouge), le pied rouge. Le plumage des jeunes oiseaux plus terne, sans éclat, le pied de la couleur brune.
La diffusion. En Biélorussie est révélé obitanie de deux variétés. Le domaine de la diffusion - de la variété nominative A.a.atthis embrasse la partie du sud et orientale de l'Europe, en arrivant à la péninsule Arabique (en Biélorussie peuple la partie du sud-est du territoire), la variété A.a.ispida est répandue sur bol'chej les parties de l'Europe, à l'exception de ses régions du nord (en Biélorussie, probablement, dans les parties occidentales et du nord). Hivernent principalement dans la partie du sud de l'aire de nid, ainsi qu'en Méditerrannée, la partie du nord de l'Afrique, sur les bassins de l'Asie Mineure et le Proche-Orient, en Inde et le Pakistan.

Les places obitaniya. Peuple de divers bassins, en préférant de grandes et moyennes rivières, mais s'installe et sur de petits courants d'eau (les rivières, les canaux), ainsi que sur les lacs et les réservoirs d'eau. Une des conditions sine qua non est la présence des bords abrupts couverts de la végétation drevesno-frutescente.
La biologie. Nichant de passage, tranzitno l'aspect se déplaçant et hivernant en les quantités insignifiantes. Aux places de la nidification apparaît les premiers jours d'avril. CHezda cela arrange dans les trous, que creuse dans les ruptures littorales. Parfois fait cela sur la distance considérable du bassin (jusqu'à 1 km) à sablonneux kar'erakh, les fosses. Parfois pour le creusement des trous utilise grand vyvorotni des arbres au fond du bois, ainsi que niche dans les creux des arbres, les orifices dans les murs etc. oukrytiyakh.

Les trous s'installent d'habitude à la hauteur de 1—2 m sur l'eau (parfois est plus haut), parfois non sur l'eau. Le trou horizontal ou avec une petite montée de la longueur 35 — 100 cm avec rond ou un peu par l'orifice ovale par le diamètre de 5—6 cm, s'achève par la chambre élargie de nid par la largeur près de 20 cm, à la hauteur 14—16 voir la période De nid est fortement étendu. Frais de la maçonnerie apparaissent d'avril à juillet. De la maçonnerie contiennent de 5—9 oeufs purement blancs arrondis, leurs moyens montants 21,8 kh 18,4 mm. Nasijivanie dure 19—20 jours. Les petits vylouplyajutsya pendant 1—2 jours partent du nid à l'âge de 24—26 jours. En année il y avoir être 3 litées. Chez les martins-pêcheurs on observe les cas de la polygamie, quand 1 mâle participe simultanément à nasijivanii des oeufs et vykarmlivanii des petits aux trous de 2 diverses femelles. Se nourrit le martin-pêcheur particulièrement menu (la longueur pas plus de 60 mm) le poisson, attrapent moins souvent les scarabées d'eau et les grenouilles. Le départ commence en septembre et s'allonge jusqu'à la deuxième moitié d'octobre. La partie des oiseaux reste à hiverner sur non-glaçant les bassins.

Le nombre et les tendances de son changement. Comme dans le passé [1], et à présent [2] se caractérise comme peu nombreux, places l'aspect rare nichant. Le nombre moderne en Biélorussie est estimé à 3000—6000 vapeurs [2]. Dans les places optima obitaniya (les rivières de Boug, Islotch', le Niémen, Soj) la densité de la nidification fait de 0,3 à 2 paires sur 1 km du lit.

Les facteurs principaux de la menace. Des rivières de Spryamlenie finalement gidromeliorativnoj de l'activité, vyroubka dreves - mais-frutescent la végétation aux bords des rivières; la mise en valeur de loisirs des bassins conduisant, y compris, vers la destruction des ruptures littorales, probablement, aussi la pollution des bassins par les produits pétroliers etc. les polluants.
Les mesures de la protection. L'aspect est apporté au livre Rouge de la République de Biélorussie dès 1981 probablement, sans avoir besoin des mesures spéciales de la protection, demande la préservation dans l'état naturel des écosystèmes côtiers et d'eau insérant les terrains fluviaux rousel avec les bords abrupts. Dans la perspective l'actuel peut se trouver l'installation des ruptures artificielles avec les trous qu'est appliqué déjà dans nombre des Etats européens.

Les sources de l'information :
Fedjuchin A.V., Dolbik de M.S.Ptitsy de la Biélorussie. Mn., 1967.
Nikiforov M. E, Kozoulin A.B., Gritchik V. V, Tichetchkin d'A.K.oiseau sur la frontière du XXI siècle. Mn., 1997.

Les auteurs : Tarantovitch M. V, Yaminskij B.V.


>