Versão em português 中文版本 日本語版
Polish version La version française Versione italiana
Русская версия English version Deutsch Version

La culture de raïon de Kobryn

Le musée Kobryn militaire-historique par lui. A.V.Souvorova

Le musée Kobryn militaire-historique de Suvorov était fondé en juin 1946 dans la maison, qui à XVIII s. appartenait à un grand chef militaire russe et où il vivait à 1797 et 1800 Après la mort de Suvorov la maison changeait plus d'une fois les propriétaires. Le bâtiment vieillissait graduellement, mais même les siècles n'ont pas donné sur lui une telle influence destructive, quel il a subi dans les années de l'occupation fasciste. En juillet 1944 devant les combattants libérant la ville, a apparu seulement le squelette du bâtiment avec les murs déjetés et le toit en bardeaux usé.

Se rétablissait la maison et se réunissaient simultanément les pièces. Le premier directeur et le seul collaborateur du musée était à cette époque-là Alexeï Mikhaïlovitch Martynov. L'ouverture de la première exposition dans la maison de Souvorov avait lieu le 1 mai 1948 Cinq salles du musée avaient trois paragraphes : "Nos grands ancêtres", "A.V.Souvorov" et "la Guerre nationale de 1812".

La place d'exposition du musée était élargie qu'a permis de compléter le sujet "la Guerre nationale de 1812" et introduire un nouveau paragraphe de l'exposition "les traditions De Souvorov dans l'armée russe". Il est nécessaire de mentionner le dépôt de Nikolay Martynovitch Vasilevsky, le collaborateur scientifique du musée qui a étudié dans le musée plus de 30 années à la création de l'exposition.

Vers le début 1970 le musée Kobryn militaire-historique occupait la place de 385 mètres carrés Dans l'exposition installée dans les 16 salles, se reflétait l'histoire militaire de l'État russe à partir de KH s. et en finissant la période de la Grande Guerre Nationale. Six salles étaient consacrées à la vie et l'activité d'A.V.Souvorova. La popularité du musée grandissait. Vers 1977 sa fréquentation a atteint 130 mille personnes par an à la population de la ville à 27 mille personnes. On rassemblait pour ce moment-là les riches collections kolodnogo et l'arme à feu, le numismatisme, les équipements et les équipements de l'armée russe et les armées de ces pays, qui dans de divers temps opposaient la puissance à l'État russe.

La maison individuelle de Suvorov

En 1978, en rapport avec la sortie sur la pension d'A.M.Martynova, le directeur du musée fixe Nina Mefodievna Plisko. La même année le musée s'est fermé pour les travaux de restauration. Le bâtiment était entièrement reconstruit. D'après les documents trouvés et les certificats oraux on réussit partiellement à reconstituer une ancienne planification. Malheureusement, le topo d'une maison de XVIII s. ne s'est pas gardé et restaurer tout le bâtiment dans son aspect initial il n'y a pas de possibilité. Au tri de la maison dans une de ses pièces on découvrait les structures de l'arc façonné. Les restaurateurs ont restauré l'arc et maintenant elle divise l'exposition de la première salle sur deux parties. Dans une des pièces de nouveau, comme aux temps de Souvorov, il y avait une cheminée.

Le 15 novembre 1980, vers le 250 anniversaire de l'anniversaire d'A.V.Souvorova, l'exposition dans la maison de Souvorov était ouverte de nouveau pour les visiteurs. Maintenant elle était exceptionnellement consacrée à la vie et l'activité du grand capitaine. Puisque le profil du musée était défini comme militaire-historique, la collecte des pièces était conduite d'une manière orientée selon deux directions : les objets, au moyen de qui la réflexion des événements de la vie et l'activité d'A.V.Suvorov, i.e. limité par les limites de temps du milieu-fin de XVIII s., et les objets se rapportant à l'histoire militaire d'une ancienne Russie-Russie-URSS est possible. On acquérait en premier lieu l'arme, l'équipement, l'équipement de l'armée russe et les armées de ces États, avec qui on conduisait les hostilités sur le territoire de la Russie et après ses limites à la période avec XVIII selon natch. XX s.

Une grande attention au regroupement des fonds était donnée au document documentaire. Il faut marquer encore une importante direction du regroupement des fonds du musée, à qui on accordait une grande attention. Il s'agit des collections du numismatisme et faleristiki. Notamment grâce à ce que les pièces, les ordres, les médailles et les insignes de grade sont toujours attachés aux époques définies et les événements séparés, ils présentaient l'intérêt considérable pour le musée. Dans les premières années de l'existence du musée on établissait les relations avec les musées centraux ayant les riches collections du numismatisme, et en remerciant leur bonne disposition vers le musée récemment créé, on réussit à recueillir rien moins que fait, mais rare pour les musées de district la collection du numismatisme. Les contacts réglés par la suite étroits avec les anciens combattants ont aidé la collecte de la collection des ordres et les médailles de la période de la Grande Guerre Nationale.

Les sources principales du regroupement des fonds de musée étaient central le musée de Moscou, Léningrad, Minsk et les musées plusieurs autres. S'arrangeaient les contacts étroits avec de bouquiniste et les magasins d'antiquités, les propriétaires des collections privées. Le plus souvent dans eux on acquérait les livres rares ХVIII-ХIХ siècles, les documents, les gravures et les lithographies. Pendant 1950 - natch. 60 on mettait les bases de ces collections, qui continuaient à se réunir par la suite à la longueur des années ultérieures. La grande partie d'etik des pièces était insérée dans l'exposition du musée agissant déjà dès 1948

En 1990 on finissait la construction du nouveau bâtiment du musée, où dans quelques années a commencé la présentation de la deuxième partie de l'exposition. Puisque l'exposition de la maison commémorative de Souvorov restait ancien et est exceptionnellement consacrée à la vie et l'activité de Suvorov, et le document accumulé permettait d'examiner beaucoup plus grand nombre par, à la base de la nouvelle exposition s'est couchée l'histoire de la ville dans le contexte de l'histoire militaire de la Biélorussie IХ-ХХ siècles, bien que la narration commence par le temps du peuplement du territoire de la Biélorussie par la personne et est fondé dans ce paragraphe sur le document archéologique. Vers le 50 anniversaire de la Victoire sur le fascisme germanique on ouvrait l'exposition dans un nouveau bâtiment. À l'ouverture de l'exposition prenaient part les vétérans de la Grande Guerre Nationale, les chefs de la ville, les travailleurs de musée de Minsk et Saint-Pétersbourg et d'autres visiteurs.

Ainsi, aujourd'hui le musée Kobryn militaire-historique est présenté par deux expositions, un de qui est installé dans la maison de Souvorov, qui est le monument de l'histoire de XVIII s. de la signification républicaine, et deuxième - dans un nouveau bâtiment du musée. En 2006 le musée a célébré l'anniversaire de 60 ans.

Conformément au profil militaire-historique, dès le jour de la raison du musée la collecte des pièces était conduite d'une manière orientée selon deux directions : on prenait les objets, au moyen de qui la réflexion des événements de la vie et l'activité d'A.V.Souvorova est possible, et les objets se rapportant à l'histoire militaire d'une ancienne Russie - la Russie – les URSSs. Les plus grands musées de Moscou et Léningrad sont devenus les sources principales du regroupement des fonds de musée. On regroupait en premier lieu les panoplies, les équipements, le numismatisme, les documents et l'art figuratif. Pendant 1940 – natch. 60 on mettait les bases de ces collections, qui continuaient à se compléter par la suite des nouvelles pièces. Un grand intérêt était manifesté vers la collecte du document d'études de contrée, et avec 1980 le musée conduisait le regroupement des fonds par les documents non de profil ethnographiques. En remerciant eux avec la mise en service du nouveau bâtiment il y avait une possibilité de la création des expositions ethnographiques.

Aujourd'hui les fonds du musée font près de 51 mille objets de musée, de qui près de 23 mille unités – les objets du fonds principal (2009) les Fonds se divisent en 20 collections. Dans chacun d'eux il y a des objets uniques. Puisque la base des expositions les panoplies font, les équipements, le numismatisme et l'art figuratif, nous amènerons les objets les plus intéressants et rares de ces collections.

La panoplie : zatynnaya fitil'naya l'arquebuse de XVI s., fitil'nye et kolestsovye les pistolets XVII-XVIII siècles, dvouroutchnyj l'épée d'Europe occidentale de XVI s., les sabres polonais avec oriental klinkami XVII-XVIII siècles, les pistolets de Toula siliciques de 1813, premier kaznozaryadnye les fusils du milieu de XIX s., le pistolet le Mauser natch. XX s., la mitrailleuse Maxime du modèle de 1910 et la mitrailleuse allemande МG du modèle de 1915, les pistolets mitrailleurs de Chpagina, Soudaeva, Chmajssera, Thompson de la période de la Deuxième Guerre mondiale.

La collection de l'équipement et l'équipement : les armures chevaleresques de XVI s.; les cottes de mailles; l'équipement des armées russes, prussiennes et autrichiennes de XVIII s.; les habits uniformes des régiments de hussard de la Russie et l'armée de Napoléon de la période de la guerre de 1812; l'équipement de l'armée soviétique et allemande de la période 1941-1945

Des objets du numismatisme on peut marquer d'anciennes pièces polonaises XVI-XVIII siècles trouvés sur le territoire de raïon de Kobryn au nombre des trésors; les pièces de la Russie des temps d'Alexeï Mikhaïlovitch, Pierre I et Catherine II. En outre au nombre des fonds il y a quelques objets appartenant aux empereurs russes. Les oeuvres des peintres biélorusses de S.Romanov entrent dans la collection de l'art figuratif, V.Stel'machonka, A.Chibneva, E.Tikhanovitcha, I.Roudtchika, P.Dratcheva etc.

Dans le musée l'exposition-vente constante des oeuvres des peintres Kobryn et les souvenirs agit.

On propose aux visiteurs du musée les expositions suivantes :
- «Tsoudy de la Biélorussie»;
- «L'Arme de la Victoire»;
- «L'Istoriko-patrimoine culturel de raïon de Kobryn».

L'exposition «Sept siècles de Kobryn»

À la base de l'exposition «Sept siècles de Kobryn» (15 salles) s'est couchée l'histoire de la ville dans le contexte de l'histoire militaire de la Biélorussie ХIII – KHKH siècles l'Exposition est présentée par les documents originaux racontant l'histoire de plusieurs siècles de Kobryn : l'apparition et la première mention des annales; les périodes de l'épanouissement de la ville et sa décadence; le temps de la vie de paix et le poids des essais militaires. La suite de l'exposition est le terrain ouvert du matériel de combat, sur qui on présente la pièce d'artillerie et les modèles bronetekhniki de l'Armée Soviétique.

Les paragraphes de l'exposition :
1 salle. L'apparition de Kobryn, la première mention des annales de 1287
La bataille Grjunval'dsky de 1410 (la participation du régiment Kobryn).
2 salle. Au nombre de VKL et Retchi Pospolitoj (ХV – ХVII siècles)
3 salle. Les événements sur raïon de Kobryn dans les années de la guerre Du nord 1700-21
Les paragraphes de Retchi Pospolitoj, kon. ХVIII s.
4-6 salles. La guerre nationale de 1812 le combat Kobryn de 15/07/1812
7 salle. L'insurrection 1863-64, R.Traougoutt. Le développement de la ville dans le deuxième plancher. ХIХ s.
8 salle. La guerre Russe-japonais 1904-05гг. La première guerre mondiale 1914-1918, l'occupation de Kobryn.
9 salle. Les événements 1918-21
10 salle. Au nombre de l'État polonais de 1921-1939 la Réunification avec BSSR, 1939
11 salle. Les premiers jours de la Grande Guerre Nationale.
12 salle. Clandestin et la guérilla 1941-1944
13 salle. La libération de la Biélorussie et Kobryn, 1944
14 salle. Une grande Victoire, 1945
15 salle. Les listes commémoratives des perdus dans les années de VOv. La guerre à l'Afghanistan 1979-1989

L'information de contact

L'adresse : Région De Brest, Kobryn, r. de Suvorov, 14
Les téléphones : +375 (1642 237-94; +375 (1642 256-94; +375 (1642 2-59-11
Le mode : de 10.00 jusqu'à
Les jours fériés : lundi, mardi
E-mail : museum-suvorov@mail.ru